30 novembre 2011

SECRETS DES VILLES | DU PALAIS DU TRAVAIL AU TNP

1 commentaire:
« UTOPIES RÉALISÉES »  épisode 2

UN PROJET CITOYEN

Le Théâtre National Populaire de Villeurbanne a rouvert ses portes le 11 novembre dernier, après de gros travaux de réhabilitation. Installé au cœur des Gratte-ciel, il a subit de nombreuses transformations qui font de ce bâtiment bien plus qu’un simple théâtre.
A l’origine, l’édifice inauguré en 1934 était le Palais du travail. Il fut le premier bâtiment édifié dans le projet urbain des Gratte-Ciel.
La volonté du maire villeurbannais Lazare Goujon de réaliser ce bâtiment, s’inscrit dans un contexte particulier. Les communes socialistes, comme Villeurbanne, se réunissaient en réseaux, afin de confronter et d’échanger leur manière de penser la ville. Représentés par le syndicat, le parti ou la coopérative, elles souhaitaient transformer le capitalisme.
Un modèle architectural naît de ces ambitions : les « Maisons du peuple » qui se développaient notamment en Belgique. Un exemple pour Villeurbanne, qui n’avait ni Palais du commerce, ni salle de conférence ou de salle de concert. Le maire villeurbannais veut alors créer le « Palais du travail » qui associerait des valeurs telles que : le travail, la santé, la coopération, les loisirs et l’éducation. Il souhaite « un véritable temple laïque, centre d’activité intellectuelle, artistique et morale, indispensable à l’éducation de la classe ouvrière, condition essentielle d’une amélioration de son sort ». 

28 novembre 2011

VIS[LE] VOYAGE | PONT DE GALATA

Aucun commentaire:


Lieu : Istanbul  [Turquie]
Année : 1994
Architecte : GAMB
Le cinquième pont de Galata a été construit par la compagnie de construction turque S.T.F.A, à juste quelques mètres du pont précédent. Il se situe entre Karaköy et Eminönü, et a été achevé en décembre 1994. C'est un pont à bascule de 490 m de long, avec une envergure de 80 m, qui devait s’ouvrir pour le passage de bateau. Le pont n’as pas fonctionné très longtemps et il ne s’ouvre plus du tout depuis la construction de la voie de tramway. Le reste du pont comprenant le secteur des restaurants au premier étage est ouvert au public depuis 2003. Mais ce sont surtout des attrapes-touriste. Mieux vaut se balader à hauteur des voitures et observer les pêcheurs et les aller retour de leurs cannes à pêche.

L'explorateur : Marine C.

27 novembre 2011

DESSUS DES VILLES | LILLE

1 commentaire:

Vue aérienne de la ville
Plan au XVIIIième avec la citadelle de Vauban
Vue générale

25 novembre 2011

HISTOIRE D'ARCHITECTURE | J'HABITE UNE MAISON TROGLODYTE ET JE ME PORTE BIEN !

4 commentaires:

Pendant une expédition en Turquie, je découvre les contrées de la Cappadoce ! (Un moment EXTRA-ordinaire, je vous le conseille d'ailleurs) Cet endroit nous donne l'impression d'être sur la Lune ou quelque chose comme ça. Nous découvrons un sol découpé, sculpté par les vents, ce qui laisse apparaître des fissures, des canyons et les célèbres cheminées de fée. Au-delà de ses paysages, la Cappadoce est aussi connue par la manière de vivre de la population. En effet, elle s'est adaptée au terrain et les habitants ont réalisé leur maison en creusant dans le sol.
Je vous en parle aujourd'hui car pendant l' une de mes visites, j'entends au loin une phrase très étonnante (OMG) : "A cette époque là, ça ne devait pas être des hommes ! "

Comment ça... ce n'était pas des hommes il y a 1 500 ans ? Comme si à cette époque là, les personnes vivant dans ces "grottes" étaient encore des singes poilus ou des hommes de cromagnon, vêtus en peau de bête et chassant le tigre à dos de mammouth !  Il y a 1 500 ans la Capaddoce était l'un des plus grands refuges de la communauté chrétienne. Les habitations étaient pensées de façon astucieuses dans ce climat rude et très changeant. De quoi s'en inspirer !
Il est vrai que nous, hommes et femmes du XXIème siècle, nous qui vivons dans notre temps, nous avons l'habitude de voir nos chères petites maisons, et autres immeubles s'assemblaient par un empilement de briques, parpaings ou autre coulage de béton dans des coffrages en bois ! Sans oublier notre petit confort : eau, chauffage, double vitrage... Donc imaginer des hommes vivre là dedans peut nous paraître étrange. Mais il est vrai aussi que ce sont des endroits aujourd'hui abandonnés et nous ne pouvons pas voir réellement le confort et l'organisation des espaces à cette époque là.

Pourtant, depuis des périodes bien plus lointaines, voire très très lointaines (la Pré-histoire), l'homme s'abritait déjà dans ces abris de roche. C'est la naissance ce l'habitat troglodyte !
J'ai envie de continuer sur l'idée que ce n'est pas parce que des personnes habitent encore dans des cavités rocheuses, naturelles ou artificielles, qu'ils sont des hommes-chasseurs armées de leurs flèches ! Regardez Star Wars. On se projette même à des années lumières après notre ère ! Et pourtant, Luck Skywalker habite bien dans une maison creusée dans le sol à Matmata quand il est petit. Comme quoi, le troglo, c'est indémodable, en plus d'être le plus ancien mode d'habitat de l'homme.


Dans certains endroits, c'est un mode d'habiter traditionnel comme en Cappadoce (Turquie), en Tunisie et même en France ou en Italie. Et dans d'autres cas, cela devient un mode de vie remis au goût du jour, oublié à travers des décennies, permettant d'avoir une maison originale.

23 novembre 2011

VIS[LE] S'ACTIVE ! | ECOUTEZ NOTRE INTERVENTION SUR "ALLO LA PLANETE

Aucun commentaire:
Souvenez-vous, le Jeudi 29 Septembre, nous avons présenté notre projet sur "Allo La planète".
Dorénavant, vous pouvez écouter l'extrait de notre passage (pour ceux qui n'ont pas pu ce jour-là) et réécouter notre intervention quand vous le voulez.
A bientôt pour de nouvelles aventures !

L'équipe de Vis[LE]

22 novembre 2011

SECRETS DES VILLES | LA DENSITÉ INFORMATIQUE ET TECHNOLOGIQUE

3 commentaires:
De nos jours, en France, la densité se caractérise par un ensemble de facteurs urbains qui comprennent la diversité et la mixité des typologies (modification de la perception de densité). En particulier grâce à l’habitat intermédiaire, qui répond à des aspirations individuelles sous forme collectives ; et ensuite à la trame de l’espace public ; ou encore à la dilatation de l’espace à travers des îlots ouverts (comme les dessine Christian de Portzamparc) ; et enfin aux modes d’habiter c’est-à-dire la variation de la surface des logements en fonction de l’habitant (famille monoparentale, personnes âgées…). Cet effort est profondément nourri par la conviction que la densité doit aller de pair avec la qualité urbaine et des conditions de vie attractive.

Vue virtuelle en perspective de la ville de Songdo 

C’est avec les mêmes préoccupations, que la ville de demain prend forme en Asie. La ville de Songdo, à 60 km de Séoul en Corée du Sud, mise sur « l’espace urbain idéal » pour attirer les cadres et leurs familles des grandes entreprises internationales. Cette cité qui est en cours de construction, se caractérise par sa durabilité écologique, mais aussi et surtout par sa densité informatique et technologique. Toute entière tournée vers les technologies de l’information, la ville est destinée à accueillir les centres de recherche publics sud-coréens.

20 novembre 2011

DESSUS DES VILLES | MILAN

1 commentaire:

Vue aérienne: on devine le développement concentrique de Milan
Ancien plan de la ville fortifiée, avec son Castello (château) qui existe toujours aujourd’hui

19 novembre 2011

VIS[LE] VOYAGE |30 ST MARY AXE

Aucun commentaire:

Lieu : Londres
Année : 2004
Architecte : Norman Foster

Depuis avril 2004, Londres possède un autre emblème : un gratte-ciel mesurant 180m de haut et abritant des bureaux. Il est connu sous le nom Swiss Re-Tower. La forme aérodynamique de l’édifice emploie une structure en spirale et ressemble à une pomme de pain. C’est d’ailleurs ainsi que l’on a affectueusement surnommé la tour.

L'explorateur : Marine C.

18 novembre 2011

CULTURE URBAINE | " POST-IT WAR "

Aucun commentaire:
Une guerre d'œuvres en Post-it, livrée par fenêtres interposées




Je sais bien que je vais vous parler d’un évènement qui date de plusieurs mois, mais je ne pouvais pas ne pas vous en parler dans Vis[LE] : « démocratisons notre espace bâti ».
Cela n’a pas pu vous échapper !
Je suis convaincue que vous avez vu, ou que vous avez même participé, cet été, à la fameuse guerre des Post-it.
Il servait de pense-bête dans les bureaux. Jusqu'à cet été ! Le Post-it a trouvé une seconde jeunesse : de toutes les couleurs, collés sur les fenêtres, pour représenter des héros de jeux vidéos.



16 novembre 2011

VIS[LE] VOYAGE | SQUARE DES ARENES DE LUTECE

Aucun commentaire:

Lieu : Paris [ France ]


Année :
1ER siècle après JC
restauration : 1892
Archéologue : Joseph-Louis Capitan
Renseignement : ouverture de 8h à 19h30

Les arènes, construites à la fin du 1er siècle après Jésus-Christ, sont restées en activité jusqu’à la fin du 3ème siècle date de la première destruction de Lutèce par les barbares. Découverte par hasard en 1870, elles ont pu être ouvertes au public en 1892 dans le cadre de leur restauration. Successivement déblayées, elles restent en partie ensevelies à cause des constructions existant sur le site. Elles sont joliment mises en valeur par un square calme et coquet, et reçoivent aujourd’hui régulièrement des compagnies théâtrales et des manifestations en tout genre.

L'explorateur : Marine C.

15 novembre 2011

SECRETS DES VILLES | THE GRATTE-CIEL OF VILLEURBANNE

5 commentaires:
 « UTOPIES RÉALISÉES »  épisode 1 

 
UN PROJET VISIONNAIRE

Le quartier des Gratte-ciel est aujourd’hui le centre de Villeurbanne, ville voisine de Lyon. Le terme de « Gratte-ciel » parait exagéré, mais à l’époque de sa construction, le projet urbain était totalement novateur voire utopique. Petit retour dans les années 1920, pour comprendre l’origine de ce quartier.
 
A l’époque, Villeurbanne est une ville industrielle (textile notamment) qui attire beaucoup de travailleurs. La population est passée de 21 000 habitants en 1897, à 63 000 en 1924. Il devient nécessaire de construire de nouveaux logements. D’autre part, Villeurbanne se défend face à Lyon qui cherche à l’annexer. Elle doit se construire une identité propre à travers un projet d’envergure. Ce que sera le quartier des Gratte-Ciel, avec 1 450 logements sociaux, un Palais du travail et un hôtel de ville, soit un projet des plus ambitieux.

L’homme qui va porter ce projet se nome Lazare Goujon. Médecin de formation, il deviendra maire socialiste de Villeurbanne en 1924. Convaincu par les idées hygiénistes et l’éduction populaire, il va lutter contre le développement des taudis, insalubres et propagateurs de maladies. 

L’opportunité de terrains disponibles suite à des faillites d’usines va lui permettre de lancer un concours. Le jury, dont fait parti Tony Garnier, retiendra un architecte : Môrice Leroux. Alors inconnu, il présente un projet moderne, rationnel, sobre et monumental. Mais ce qui a retenu l’attention du jury est la création de la « Belle Avenue ».

Môrice Leroux, architecte autodidacte, sera l’auteur des logements et du Palais du Travail. L’Hôtel de Ville dont le beffroi culmine à 64 m, sera dessiné par Robert Giroud.

14 novembre 2011

VIS[LE] VOYAGE | TATE MODERN

Aucun commentaire:

Lieu : Londres [ Royaume-Uni ]
Année : 1990
Architecte :
Giles Gilbert Scott (centrale électrique )
Herzog & de Meuron (musée)


Construite dans une centrale électrique désaffectée, elle constitue l'un des hauts lieux du nouveau Londres.
L'ancienne salle des machines a été reconvertie en un immense hall servant à des expositions exceptionnelles. La galerie rassemble de l'art moderne international de 1900 à nos jours. L'accès à la collection permanente est gratuit. Elle est organisée autour d'une série de parcours thématiques, plutôt que de façon chronologique.
Une extension est prévue pour les Jeux olympiques de 2012.

 
L'explorateur : Marine C.

13 novembre 2011

DESSUS DES VILLES | LYON

Aucun commentaire:

Vue aérienne: la ville est le lieu de confluence entre le Rhône (en bleu) et la Saône (en vert)
Carte de Cassini XVIIIe
Panorama depuis la colline de Fourvière : premier lieu d’occupation, la ville est ensuite descendue (vieux Lyon), a traversé la Saône (Presqu’île), puis plus tardivement le Rhône. On voit l’Opéra (toit voûté sur la gauche) et le « crayon », tour de bureaux dans le quartier d’affaire de la Part-Dieu.

9 novembre 2011

VIS[LE] VOYAGE | LA MOSQUEE BLEUE

Aucun commentaire:
Lieu : Istanbul [ Turquie ]
Année : 1616 (6 ans de travaux)
Architecte : Mehmet Aga

En face de Sainte-Sophie, nous découvrons cette mosquée cachée derrière les arbres. J'ai été marqué par le rituel qui s'opère pour atteindre le coeur du lieu. Nous passons une porte en bois qui nous amène dans un petit parc verdoyant. Ensuite, nous montons sur de lourdes marches en pierre pour attendre un parvis surplombant ce parc. Puis, nous accèdons dans une cour interieure bordée d'arcades et où s'èleve en son centre une fontaine permettant aux croyants de se laver les mains et les pieds avant d'entrer dans la mosquée. Par la suite, nous accedons à une autre porte en passant sous ses sublimes arcades finement peintes, où nous enlevons nos chaussures et pour les femmes, où nous nous protégeons la tête avec un foulard. Et nous arrivons enfin dans cette immense salle, le coeur de la mosquée : impressionnante par sa hauteur, mais aussi par les motifs et les couleurs qui se dévoilent autour de la coupole et des différents murs et pilliers. Le centre est dédié à la prière. Certains indices architecturaux permettent d'indiquer la direction de la Mecque aux croyants afin de les aider à s'orienter pour la prière.
On l'appelle Mosquée Bleue par la couleur des céramiques qui recouvrent son intérieur. Des motifs très fins et détaillés, d'un très beau bleu, sont à découvrir en se baladant le long des murs.

L'explorateur : Charline

8 novembre 2011

CULTURE URBAINE | "PARKING DAY" PAR L'ASSOCIATION 0.99

Aucun commentaire:
En septembre, j'ai entendu parlé d'un évènement original : un "Park[ing] Day" ! Étrange comme nom, n'est-ce pas ? Qui peut avoir la bonne idée de profiter d'une place de parking en pleine journée ?
Conquise par le concept, j'ai décidé de partir à la rencontre de l'association 0.99 qui a mis en place cette action à Grenoble. Mais, en réalité, ce mouvement de Park[ing] Day se passait partout dans le monde. Un moment fort pour ce groupe de filles dynamiques et passionnées, qui s'accaparent la rue !



RENCONTRE AVEC 0.99


VIS[LE] : Bonjour les filles ! Alors j'ai entendu parler de Park[ing] Day, et j'aimerai en savoir un peu plus, j'avoue. En quoi ça consiste ?
0.99 : Alors Park[ing] Day c’est un jour pendant lequel tu as le droit d’investir une place de parking pour faire autre chose que du stationnement automobile. L’idée est née à San Francisco, et est en train de se mondialiser petit à petit (ça fait seulement deux ans que la France s’y est mise).


VIS[LE]: Mais pour mettre en place cet événement, qu'est-ce qui vous a motivé ? Vous vous êtes inspirées d'actions qui se sont déroulées ailleurs ?
0.99 : En fait, on connaît ce mouvement car ça tourne beaucoup sur la toile et chaque année ça prend plus d’ampleur. Nous c’est une idée qu’on aime bien, qui correspond bien à notre envie de réaliser des actions dans l’espace public. Et puis depuis deux ans il y a une association française qui s’appelle Dédale qui promeut l’évènement et qui recense les interventions en France, alors on s’est lancées !



4 novembre 2011

CULTURE URBAINE | LE K’NAR DÉCHAINE

10 commentaires:
L’AVEZ-VOUS DÉJÀ VU ?
Chaque fois que je circule dans Lyon, me voilà à la recherche des nouveaux K’nar. Cet oiseau vous dit sûrement quelque chose si vous vous baladez ou circulez régulièrement dans l’agglomération lyonnaise. On le trouve tagué sur des murs, des conteneurs à verre, le long des voies ferrés ou sur le bord des routes. Il en apparaît régulièrement et c’est toujours une joie d’en découvrir un nouveau.   
Ni publicitaire, ni porteur de messages quelconques, ce tag est apprécié pour ce qu’il est : un personnage rond, coloré et à l’air sympathique. Il parle à tout le monde et égaye le quotidien. Au début bleu l’oiseau a évolué dans le temps, avec de nouvelles couleurs. La forme aussi varie, car il a une grande capacité à s’adapter aux lieux et aux formes sur lesquels il s’installe. Mais une question se pose, qui est donc à l’origine de ce phénomène ?

1 novembre 2011

VIS[LE] VOYAGE | MONASTÈRE TROGLODYTIQUE SAINT ROMAN

Aucun commentaire:

Lieu : Beaucaire [Gard - France]
Constructions : aux environs du Vème siècle après JC
Fonction actuelle : Site touristique

Lieu d’ermitage puis Abbaye Bénédictine, la richesse de ce lieux est l'utilisation par les moines des cavités rocheuses pour en faire leur monastère. Dès les premiers regards, le site fait penser aux monastères troglodytique du Capadoce en Turquie. Abandonné au XVI ème siècle, il fut utilisé comme carrière de pierre, détruisant malheureusement une grande partie du lieu d'origine. Sur la terrasse, on peut observer une magnifique vue panoramique sur la Provence, le Rhône et les Alpilles. 
L'explorateur : Laure B. 

| LES ARTICLES LES PLUS LUS |